Journal Extime #3 April 12, 2020

from Extimité· ·

L'équipe d'Extimité s'adapte à la situation du confinement, décrété le 17 mars 2020 en France. Dans ce format toujours intime et tourné vers l'extérieur, se succèdent les tranches de vie des invité.e.s reçu.e.s lors des saisons 1 et 2. Dans ce troisième journal extime Douce raconte comment la crise du covid-19 nous intime le souvenir. Puis elle laisse place au journal de Jessica, invitée de l'épisode 31 du podcast. "Cher Anthony, Comme je comprends ton besoin de repenser ton avenir en terme professionnelle, le métier de journaliste indépendant que nous avons choisi n’est pas du tout une voie reposante, pour …



L'équipe d'Extimité s'adapte à la situation du confinement, décrété le 17 mars 2020 en France. Dans ce format toujours intime et tourné vers l'extérieur, se succèdent les tranches de vie des invité.e.s reçu.e.s lors des saisons 1 et 2. Dans ce troisième journal extime Douce raconte comment la crise du covid-19 nous intime le souvenir. Puis elle laisse place au journal de Jessica, invitée de l'épisode 31 du podcast.

"Cher Anthony,

Comme je comprends ton besoin de repenser ton avenir en terme professionnelle, le métier de journaliste indépendant que nous avons choisi n’est pas du tout une voie reposante, pour les finances encore moins. Même si la passion est motrice, faut-il tout sacrifier pour elle ? Je ne pense pas. Bien avant la crise sanitaire du covid-19, j’avais déjà pris la décision de m’éloigner de la presse écrite pour me tourner vers celui de la radio/de la production sonore. J’espère que tu trouveras la force de continuer sur le même chemin, ou celle d’en emprunter un autre…

L’état de confinement que nous vivons oblige a regarder le présent en face, tout en guettant l’avenir avec défi et l’intime conviction que beaucoup de choses changeront (...)

Je me suis souvenue. Oui, je te disais plus haut que ces temps confinés traçaient les chemins de plusieurs espaces-temps. Le passé appelle à la mémoire, espace où l’on se réfugie pour ne pas oublier et ne pas recommencer. Cet espace qui pousse à briser le silence et crier, on a connu ça, on a vécu ceci et plus jamais on ne le revivra!

Jessica, que nous avions reçu dans l’épisode 31 nous partage comment elle vit son confinement et surtout ce qu’il signifie en ce mois d’avril, plus particulièrement à la date du 07 avril. Jessica remonte l’espace-temps et fait rejaillir un pan de l’Histoire du Rwanda que l’on ne doit pas oublier. Encore moins en cette période de recueil."

Pistes sonores utilisées dans cet épisode

-Rwanda Avenir de Kimironko, berceuse traditionnelle chantée par les veuves du Génocide, membres de la Maison de quartier

-Nabagwira - Urukerereza

Montage et réalisation : Douce Dibondo.

Ce podcast est une création originale et totalement indépendante de Douce Dibondo et Anthony Vincent.

Le générique est un extrait du morceau "To Na Bi" de l'artiste Persian Empire.

Pour nous soutenir, vous pouvez faire un don à Extimité sur paypal.me/extimite ou ici https://fr.tipeee.com/extimite


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.