Kiffe ta race

by Binge Audio · · ·

Pourquoi le mot « race » est-il tabou ? Qu’en est-il quand on est, à la fois, victime de discriminations raciales et sexuelles ? Comment assumer son identité plurielle ? Un mardi sur deux, Rokhaya Diallo et Grace Ly reçoivent un·e invité·e pour explorer les questions raciales sur le mode de la conversation et du vécu. Kiffe ta race est un podcast de Binge Audio.

La question raciale s’immisce même dans la sphère intime, dans la relation amoureuse. Être dans un couple racialement mixte, c’est s’exposer à la caricature, au jugement, à la suspicion d’inconnu·e·s, mais aussi se confronter aux attentes familiales en matière de choix du conjoint. Le choix de son couple peut-il, doit-il, être un choix militant ? Quelles attentes personnelles projette-t-on sur un·e conjoint·e de même culture que soi ? Comment bien appréhender les rapports potentiellement conflictuels avec sa belle famille, son entourage, ses amis ? Rokhaya Diallo, Grace Ly et Fatima Aït Bounoua, autrice du recueil de nouvelles « La Honte ...

more...


Tags: french, society, race

Older Episodes

Porter du wax, twerker en soirée, manger des sushis… L’héritage culturel des racisés·e·s se retrouve régulièrement dans les tendances mode, les inspirations musicales, les influences culinaires. Mais célébrer les caractéristiques de cultures dévalorisé...
Les personnages de fiction ont-ils une couleur ? Pendant l’été le débat a fait rage sur les réseaux sociaux. Pourquoi Halle Bailey ne pourrait-elle pas interpréter La Petite Sirène ? Pourquoi Lashana Lynch ne pourrait-elle pas porter le matricule 007 d...
Être blanc·he et porter un t-shirt en wax, est-ce de l’appropriation culturelle ? Pourquoi faut-il bien choisir son psy quand on est racisé·e ? Adopter des statistiques ethniques est-il une bonne idée ? Qu’est ce qui cloche d...
**À travers six polémiques, Grace Ly et Rokhaya Diallo analysent, sans invité·e, différentes expressions du racisme en France.** Jusqu’où peut aller la liberté d’expression d’un·e artiste ? Pourquoi celle de Nick Conrad ne serait-elle pas la même qu’Orelsan ? Peut-on tout dire au nom de l’humour, y compris des propos ...
À travers six polémiques, Grace Ly et Rokhaya Diallo analysent, sans invité·e, différentes expressions du racisme en France.Jusqu’où peut aller la liberté d’expression d’un·e artiste ? Pourquoi celle de Nick Conrad ne serait-elle pas la même q...
**Synonyme d’oppression pour certain·e·s, expression de la liberté de culte pour d’autres, l’évoquer revient à ouvrir la boîte de Pandore.** Le débat public autour des différents foulards portés par les musulmanes, réduits au terme de voile, se cristallise souvent sur son interdiction ou non. En quoi réguler le port du ...
Synonyme d’oppression pour certain·e·s, expression de la liberté de culte pour d’autres, l’évoquer revient à ouvrir la boîte de Pandore. Le débat public autour des différents foulards portés par les musulmanes, réduits au terme de voile, se cristallise...
« Pas viril », « petite bite », « crevette » : les hommes asiatiques sont souvent moqués, marginalisés, dé-virilisés et dé-sexualisés. Exclus du marché de la séduction, ou au contraire fétichisés, les hommes asiatiques n’existent quasiment pas dans les représentations de la séduction. Pour beaucoup, ils appartiennent à un ...
« Pas viril », « petite bite », « crevette » : les hommes asiatiques sont souvent moqués, marginalisés, dé-virilisés et dé-sexualisés. Exclus du marché de la séduction, ou au contraire fétichisés, l...
**La domination coloniale a aussi été une domination linguistique.** Seule langue enseignée dans les écoles, admise dans les tribunaux ou utilisée dans l’administration des territoires colonisés, le français a été le vecteur d’une déculturation encore visible. En quoi la langue française est-elle « à la fois un lieu d’oppression et ...
La domination coloniale a aussi été une domination linguistique. Seule langue enseignée dans les écoles, admise dans les tribunaux ou utilisée dans l’administration des territoires colonisés, le français a été le vecteur d’une déculturation encore visi...
Popularisée par le Front National dans les années 1980, l’expression « Français·e·s de souche » fait aujourd’hui partie du lexique de base des mouvements dits « identitaires ». Utilisée pour opposer les « vrais » Français·e·s à ceux issus de l’immigration, la formule est passée dans le langage courant pour ...
Popularisée par le Front National dans les années 1980, l’expression « Français·e·s de souche » fait aujourd’hui partie du lexique de base des mouvements dits « identitaires ». Utilisée pour&nbs..;.
#17 - Juive et française April 23, 2019
**Dans un pays qui martèle son attachement à la laïcité, la fraternité et l’égalité, la persistance de l’antisémitisme interpelle.** En France, le nombre de faits à caractère antisémite signalés aux policiers et gendarmes a augmenté de 74 % en 2018, selon le ministère de l’Intérieur. Grace Ly et Rokhaya Diallo ...
#17 - Juive et française April 23, 2019
Dans un pays qui martèle son attachement à la laïcité, la fraternité et l’égalité, la persistance de l’antisémitisme interpelle. En France, le nombre de faits à caractère antisémite signalés aux policiers et gendarmes a augmenté de 74 % en 201...
Blanc, bourgeois et proche du pouvoir : le féminisme français prétend paradoxalement à l’universel depuis les années 1980. Pourtant, on retrouve souvent ** ** des idéologies racistes dans les discours de défense de droit des femmes. Lorsqu’il est question de hijab de course ou de burkini par exemple. Comment faire ...
Blanc, bourgeois et proche du pouvoir : le féminisme français prétend paradoxalement à l’universel depuis les années 1980. Pourtant, on retrouve souvent des idéologies racistes dans les discours de défense de droit d...
**Un Français·e sur quatre dit avoir été victime de discrimination au travail.** En tête des critères d’exclusion : le genre et l’origine, selon le baromètre 2018 du Défenseur des droits. Que faire quand, au bureau, on est continuellement exposé·e à des remarques liées à nos origines réelles ou supposées ? ...
Un Français·e sur quatre dit avoir été victime de discrimination au travail. En tête des critères d’exclusion : le genre et l’origine, selon le baromètre 2018 du Défenseur des droits. Que faire quand, au bureau, on est continuellement exposé·e...